Le blog des eip

Les deux premières éditions du Paradoxe de la précocité intellectuelle furent assurées par le CRDP de Haute Normandie. La troisième édition fut torpillée par le Scéren-CNDP puis coulée par Bénévent. Ce blog en garde la mémoire.

01 septembre 2015

Maman a tort de Michel BUSSI

Maman a tort de Michel BUSSI  (l'auteur de romans policiers le plus lu selon son éditeur Les Presses de la Cité) vient de paraître il y a quelques mois. 

Je le signale sur ce bloc-notes puisqu'on y rencontre un jeune enfant dont l'auteur nous dit qu'il "n'est pas véritablement surdoué mais qu'il est précoce".

Non pas que l'essentiel des 509 pages du roman soit consacré à ce sujet. Tous les livres de Michel BUSSI ont un côté didactique assumé et, ici, on verra que la mémoire traitée dans le champ de la psychologie de l'enfant a son importance.

L'auteur est professeur de géographie à l'Université de Rouen et le cadre de ses fictions est très souvent situé en Normandie. Un avion sans Elle nous avait, au passage, transporté à Dieppe, Les Nymphéas noirs à Giverny et à Vernon, N'oublier jamais et Code Lupin à Etretat etc.

Les havrais, cette fois, auraient pu aimer ces aventures décrites et localisées avec la précision d'un guide (le port, le cap de la Hève etc.). Le romancier a le droit de juxtaposer des détails bien réels et d'autres plus imaginaires (le trafic aérien de l'aéroport d'Octeville par exemple). Il a aussi le droit, en bon rouennais natif de Louviers, de ne pas aimer Le Havre et d'en donner une image injustement peu flatteuse.

Il reste que la manipulation du lecteur, l'émotion et le suspense feront de ce roman un succès.

Posté par djdj à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire