Le blog des eip

Les deux premières éditions du Paradoxe de la précocité intellectuelle furent assurées par le CRDP de Haute Normandie. La troisième édition fut torpillée par le Scéren-CNDP puis coulée par Bénévent. Ce blog en garde la mémoire.

23 janvier 2009

Au lycée Jean XXIII de Montigny-lès-Metz....

...un élève de 12 ans en classe de 5ème a agressé son professeur avec une paire de ciseaux.

Une source proche de l'enquête, nous dit la presse d'aujourd'hui, précise que les ciseaux étaient à bouts ronds. Elle dit aussi que  "cet enfant est surdoué et que ces élèves ont souvent des problèmes de comportement".

S'il y a problème, le plus souvent, c'est l'enfant qui souffre. Les 160 maîtres de l'ensemble scolaire  qui va de la maternelle aux classes prépas ont exercé "leur droit de retrait" en refusant d'assurer les cours de l'après-midi. Dans ce cas précis, il n'est pourtant pas question de délinquance puisque l'enfant est bon élève et sans antécédent. Il y avait peut-être un autre moyen de manifester la solidarité avec l'enseignante.

Nous avons insisté souvent dans ce bloc-notes sur les manifestations diverses du phénomène de précocité: déprime, tendance suicidaire, vandalisme, violence contre soi-même ou envers autrui.

Il est grand temps que les derniers Inspecteurs d'académie et recteurs qui traitent la chose par l'indifférence réalisent qu'il serait bon de prévenir, à défaut de savoir guérir.

Posté par djdj à 22:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Exaspérants!

    "Exaspérants!" C'est souvent le seul point d'accord entre un élève I.P. et ses profs.
    Ils le trouvent exaspérant, et il les trouve exaspérants.
    Il n'en loupe pas une... et ressasse son exaspération face à ce prof. de philo. qui a commis cette splendeur: en passant près de cet élève, qui faisait comprendre que le cours lui paraissait un peu trop "plan-plan", il a remis en place l'insolent d'un incisif "vous n'êtes pas là pour penser!". Un lapsus (?) fâcheux lui a fait lâcher, à la phrase suivante "je pense que..." Notre E.I.P. a évidemment fait le rapprochement, et décidé que, décidément, les profs sont exaspérants.
    A quand un droit de retrait pour les élèves? Pour le moment, leur seul retrait possible est la rêverie (quand on a de la chance), la drogue, j'en passe...

    Posté par sophie, 01 février 2009 à 18:14
  • bonjour

    je souhaite des information sur les structures qui encadrent les enfants eip en moselle... je n'ai rien trouvé pour l'instant.

    Merci de m'eclairer

    Posté par une maman perdue, 03 septembre 2012 à 14:38

Poster un commentaire